4 comportements qui font freins aux combats féministes en Côte d’Ivoire

Bonjour chère Carine Désirée Yao, votre article est plus que pertinent !
Je n’ai absolument rien à ajouter à votre article qui rayonne d’une vérité et d’une actualité inéluctable ! La question est fondamentale, si nous sommes toutes/tous convaincus d’une chose c’est l’importance fondamentale de mener la lutte féministe, faire de cette lutte notre cheval de bataille, puisque c’est une question de vie. Mais cette lutte déjà difficile, pour réussir à conquérir, gagner des batailles il faut absolument cette notre lutte féministe se structure, il nous faut une stratégie, un plano. Bien sur que d’un pays a un autre, d’une ville a une autre, d’une culture a une autre il faut adapter les stratégies, réinventer les stratégie pour lutter efficacement, mais tout cela doit naitre d’une structure : une vision commune, une identité, des combattantes et des combattants animées/es du même esprit, de la même volonté, déterminées/nés de produire le changement, qui produire les mêmes droits pour toutes et pour tous, qui donnera les mêmes chances, les mêmes opportunités et les mêmes responsabilités a toutes et a tous. L’élégance, nos tables rondes et nos discours du 08 Mars ne suffiront pas…Il nous faut faire équipe, faire Bloc….un bataillon..
Merci encore chère Carine pour cette réflexion importante.

Il y a quelques jours de cela, on célébrait encore la journée internationale des droits de la femme. Une célébration en grande pompe qui s’est faite à travers des manifestations (fêtes d’entreprises) post sur les réseaux et rencontres de féministes. Je me souviens encore que lorsque je suis sorti de la maison ce jour-là, j’ai vu des femmes toutes coquettes dans le pagne dédié à cette journée. Des publications sur les réseaux sociaux et un engouement fou autour de cette journée. Et au lendemain calme total, les seules personnes que nous entendons encore sont les activistes. Mais pour ce qui est de la population les habitudes n’ont pas changées et nous attendons patiemment le prochain 8 mars. Cette situation m’a interpellé et je me suis posée certaines questions : sommes-nous toutes conscientes du combat à mener ? Avons-nous toute la même vision ?
Agissons-nous réellement comme des féministes et des personnes qui veulent changer les choses et améliorer leurs…

Voir l’article original 1 061 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s